Les Epîtres de l’amant vert (1505)

Édition critique

Lemaire de Belges, Jean, Les Épîtres de l’amant vert, éd. Jean Frappier, Genève, Droz, 1948.

Traduction allemande : Die Briefe des Grünen Liebhabers, übersetzt nach der Aufgabe von Jean Frappier, übersetzt und eingeleitet von Herrard Spilling, München, Wilhelm Fink Verlag, 1970.

Travaux critiques

Armstrong, Adrian, « Is This an Ex-Parrot ? The Printed Afterlife of Jean Lemaire de Belges’ Épîtres de l’Amant Vert », Journal de La Renaissance, vol. 5, no. 1, 2007, p. 323-336.

Bambeck, Manfred, « Aus alter Form zu neuem Leben. Versuch einer Deutung der Dichtung des Jean Lemaire de Belges », Zeitschrift für Französische Sprache und Literatur, vol. 68, n° 1/2, Janvier 1958, p. 1-42 (sur la première Epistre de l’amant vert, p. 25-30).

Brucker, Charles, « Aspects sémantiques, stylistiques et rhétoriques de la qualification adjectivale chez les Grands Rhétoriqueurs », dans P. Wunderli (dir.), Du mot au texte. Actes du IIIème Colloque international sur le Moyen Français (Düsseldorf, 17-19 septembre 1980), Gunter Narr Verlag, Tübingen, 1982, p. 201-211. (Corpus : La Concorde des deux langages et Les Epistres de l’amant vert)

Brucker, Charles, « L’articulation de la phrase en moyen français : textes poétiques et textes non poétiques », Verbum, t. IX-2, 1986, p. 119-140. (Sur Lemaire, p. 127-133 : corpus La Concorde des deux langages et Les Epistres de l’amant vert)

Calin, William, « Jean Lemaire de Belges : Courtly Narrative at the Close of the Middle Ages », dans Minnette Grunmann-Gaudet et Robin F. Jones (dir.), The Nature of Medieval Narrative, Lexington, French Forum, 1980, p. 205-215.

Campangne, Hervé, Mythologie et rhétorique aux XVe et XVIe siècles en France, Paris, H. Champion, 1996 (Sur les Epistres de l’amant vert, p. 119-129).

Conley, Tom, « Un tombeau de mélanges : les “Epistres de l’amant vert” dans le livre imprimé des Illustrations de Gaule et singularitez de Troie (1512-1513) », dans Dominique de Courcelles (dir.), Ouvrages miscellanées et théories de la connaissance à la Renaissance, Paris, Publications de l’École nationale des chartes, 2003, p. 79-101.

Cornilliat, François, Sujet caduc, noble sujet. La poésie de la Renaissance et le choix de ses « arguments », Genève, Droz, 2009 (Sur les Epistres de l’amant vert, p. 285-308).

Delvallée, Ellen, « Nouveaux lecteurs et nouvelles lectures des Épîtres de l’Amant vert de Jean Lemaire de Belges », dans P. Mounier et H. Rabaey (dir.), Stratégies d’élargissement du lectorat dans la fiction narrative. XVe et XVIe siècles, Paris, Classiques Garnier, 2021, p. 247-262.

Desbois-Ientile, Adeline,  « La fabrique de la rime : Scève lecteur des Epistres de l’amant vert », dans T. Le Flanchec, M. Clément et A.-P. Pouey-Mounou (dir.), Maurice Scève. Le poète en quête d’un langage, Paris, Classiques Garnier, 2019, p. 121-135.

Desbois-Ientile, Adeline, « Lemaire de Belges, Ovide belgeois. Le cas des Epistres de l’amant vert », dans S. Cerrito et M. Possamaï-Pérez (dir.), Ovide en France du Moyen Âge à nos jours, Paris, Classiques Garnier, 2021, p. 225-239.

Eubanks, Peter, « Jean Lemaire de Belges’s Rhetorical Masks in L’Amant vert and Les Regretz de la Dame infortunée », Romance Quatterly, 59-3, 2012.

Françon, Marcel, « Jean Lemaire et la complainte de Marguerite d’Autriche sur la mort de son père », Modern Language Notes, n° 64/5, 1949, p. 338-339.

Frappier, Jean, « Sur quelques emprunts de Clément Marot à Jean Lemaire de Belges », Mélanges de philologie et d’histoire littéraire offerts à Edmond Huguet, Paris, Boivin, 1940, p. 161-176.

Hämel, Adalbert, « Clément Marot et François Juste », Zeitschrift für franzözische Sprache und Litteratur, vol. 50, n° 1/3, 1927, p. 131-134.

Herdman, Emma, « Vile Birds and Beasts in Jean Lemaire de Belges’s Epîtres de l’amant Vert », Early Modern French Studies, vol. 39, no. 2, 2017, p. 99-113.

Jodogne, Pierre, Jean Lemaire de Belges, écrivain franco-bourguignon, Bruxelles, Palais des Académies, 1972 (p. 254-268).

Kritzman, Lawrence D., « The rhetoric of dissimulation in La premiere epistre de l’amant vert », Journal of medieval and Renaissance studies, n°10, 1980, p. 23-39.

LeBlanc, Yvonne, « Death and Remembrance : The Immortality of the Word and the Épîtres de l’Amant Vert », Medieval Perspectives, Fairmont (West Virginia), Southeastern Medieval Association, n° 8, 1993, p. 112-120.

Lukasik, Vladislava, « “Si faiz sçavoir à ta clere noblesce”. Jean Lemaire de Belges entre courtoisie et mythe historique », dans Ludmilla Evdokimova et Alain Marchandisse (dir.), Le texte médiéval dans le processus de communication, Paris, Classiques Garnier, 2019, p. 223-240.

Mathieu-Castellani, Gisèle, « Échos de Dante dans la poésie française du XVIe siècle », Littérature, 2004, n° 133 « Dante, l’art et la mémoire », p. 40-53.

Mayer, C. A., « La Tierce Epistre de l’amant verd de Jean Lemaire de Belges », dans De Lemaire de Belges à Jean Giraudoux, Paris, Nizet, 1970, p. 27-36.

McGrady, Deborah, « Printing the Patron’s Pleasure for Profit : The Case of the Épîtres de l’Amant Vert », Journal of the Early Book Society, 2, 1999, p. 89-112.

McKinley, Mary, « Parrots and Poets : Writing Alterities in Scève and Lemaire de Belges », Self and Other in Sixteenth-century France : Proceedings of the Seventh Cambridge French Renaissance Colloquium, 7-9 July 2001, éd. Kathryn Banks and Philip Ford, Cambridge, Cambridge French Colloquia, 2004, p. 1-14.

Méchoulan, Éric, « De la mémoire au public et de l’allégorie à la subjectivité dans quelques épîtres de Guiraut Riquier, Lemaire de Belges, Corneille et Boileau » Littératures classiques, n°18, printemps 1993 (« L’épître en vers au XVIIe siècle »), p. 29-46.

Nelting, David, « Clément Marot, A son amy Lyon (1526) und die Rhétoriqueurs. Jean Lemaire de Belges, Epistres de l’amant vert (1511) », dans Joachim Leeker (dir.), Renaissance, Tübingen, Stauffenburg Verlag, 2003, p. 25-45.

McMunn, Meradith T., « Parrots and poets in late medieval literature », Anthrozoös, n° 12/2, 1999, p. 68-75.

Picker, Martin, The Chanson Albums of Marguerite of Austria : MSS 228 and 11239 of the Bibliothèque Royale de Belgique, Brussels : a Critical Edition and Commentary, Berkeley, University of California Press, 1965 (édition de la chanson “Soubz ce tumbel” dont le texte est tiré de la première Epistre de l’amant vert)

Picker, Martin, « Josquin and Jean Lemaire : Four Chansons Re-examined », dans S. Bertelli and G. Ramakus (éd.), Essays presented to Myron P. Gilmore, Florence, La Nuova Italia, 1978, vol. II, p. 447-456. (à propos de la chanson “Soubz ce tumbel” dont le texte est tiré de la première Epistre de l’amant vert)

Ribémont, Bernard, « Histoires de perroquets: petit itinéraire zoologique et poétique », Reinardus, n° 3, 1990, p. 155-171.

Rigolot, François, « ‘‘Rhétorique’’ et ‘‘poësie’’ à l’aube du XVIe siècle : la double postulation de l’Amant Vert », Romance Philology, 33, 1980, p. 523-535.

Rigolot, François, « Intentionnalité du texte et théorie de la persona : le cas des Épîtres de l’amant vert », Michigan Romance Studies, I, 1982, p. 186-207 (aussi publié dans Le texte de la Renaissance. Des rhétoriqueurs à Montaigne, Genève, Droz, 1982, chap. « Intentionnalité du texte et théorie de la persona », p. 61-75).

Rigolot, François, « L’Emergence de la subjectivité littéraire moderne : Les Epîtres de l’amant vert de Jean Lemaire de Belges », Disputatio: An International Transdisciplinary Journal of the Late Middle Ages, vol. 1, 1996, p. 153–59.

Rosenthal, Olivia, « L’auteur devant son œuvre : l’exemple de Jean Lemaire de Belges », Nouvelle Revue du Seizième Siècle, n° 17/2, 1999, p. 181-193.

Skrainka, Sarah Lynn, Letters from Hell: The underworld and the verse epistle in the works of Jean Lemaire de Belges and Clément Marot, University of Virginia ProQuest Dissertations Publishing,  2008 (chapter I : « Jean Lemaire de Belges : Writing the Future », p. 24-53).

Dernière mise à jour : 11 avril 2024


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Adeline Desbois-Ientile (7 juillet 2022). Les Epîtres de l’amant vert (1505). De peu assez. Consulté le 19 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/nins


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search